JeffGraphy

Éclipse partielle de Lune / 28 octobre 2023

Éclipse partielle de Lune / 28 octobre 2023
Posté le 24/10/2023

Régulièrement, la Lune passe dans l'ombre de la Terre. 

Cela a pour conséquence une éclipse partielle, parfois totale de la Lune !

Eclipse de Lune octobre 2023

10 ans. J'ai réalisé cette photographie de l'éclipse partielle de Lune en avril 2013, il y a 10 ans, lorsque je n'étais pas encore majeur.

Le 28 octobre prochain, il se produira quelque chose de similaire.
Une partie de la Lune passera dans l'ombre de la Terre donnant une éclipse partielle de la Lune.

Avec cette simple observation, nos ancêtres avaient compris que la Terre était ronde.

Allez, je vous raconte l'histoire de cette photographie exceptionnellement magique

Le 25 avril 2013, une éclipse partielle de Lune s'est produite lors de son lever.
À cette période, je vivais encore en Île de France et le ciel était dégagé.
Une ligne aérienne passait à l'horizon sud sud-est et, selon les moments, je pouvais observer jusqu'à 1 avion toutes les 3 minutes.

À cette époque, je possédais fièrement mon télescope dobson (non motorisé) de 200mm de diamètre avec ses 1200mm de focale sur lequel j'avais fixé mon fidèle Canon 350D.
Enfin, je n'avais pas de bague adaptative, donc je tenais l'appareil photo à la main, sur le télescope.

Télescope dobson 200/1200

Le télescope dobson 200/1200 utilisé pour réaliser la photographie.

Vous n'imaginez pas l'excitation et l'émerveillement que j'ai pu ressentir lorsque j'ai photographié ma première éclipse de Lune.
Une fois la photo faite, j'ai rangé mon matériel.
Et puis, en levant la tête, un avion semblait se diriger vers la Lune.
« Nan, c'est pas possible. Ça serait dingue. Un avion devant la Lune elle-même éclipsée ?! ». Me disais-je.

Je décide alors de ressortir mon matériel à toute vitesse.
Je refais ma mise au point, j'assure le suivi à la main, respire profondément en sentant mon rythme cardiaque s’accélérer.
Puis je l'ai vu passer, clignoter, et j'ai appuyé sur le bouton.
J'ai encore le moment du passage de l'avion dans ma mémoire ; je le vois parfaitement bien.
Quelle excitation, quelles larmes.

J'espère que vous aurez l'occasion de voir cela un jour dans un télescope.
Peut-être samedi ?
Vous me direz !

En attendant, place au rêve,
Jeff